Cultiver le bonheur: Audrey ♥ Dominic

27 mai 2014 0
4-audreydominic_couple_020.jpg

Ce n’est sûrement pas un hasard si la langue française parle de l’amour comme elle parle du jardinage: on le cultive, on le fait croître, on le récolte ou on le sème à tous vents, en espérant qu’il ne se fane jamais. Pour l’un comme pour l’autre, il faut du temps et de la volonté, être prêt à y accorder une attention constante et savoir s’adapter à des éléments qui sont hors de notre contrôle. En amour, l’essentiel est aussi de croire que même la pire des tempêtes ne pourrait venir à bout de ce qu’on a fait pousser avec tant d’efforts.

Je ne sais pas si Audrey et Dominic, nos amoureux fous d’aujourd’hui, avaient cela en tête quand ils ont choisi de célébrer leur mariage à l’hôtel La Ferme de Charlevoix, mais j’adore le fait que leur histoire relève de l’attente et de la persévérance, tout comme celle de ces gens qui travaillent la terre. J’aurais bien vu Dominic en gentleman farmer, tiens! C’est en mai 2002, lors de la journée portes ouvertes du programme de génie chimique de l’Université de Sherbrooke, que Dominic remarque Audrey pour la première fois. Séduit sur-le-champ (je sais, je n’en rate pas une!), notre héros a d’abord été très discret sur ses sentiments, cultivant son jardin secret avec la zénitude d’un bonsaï-ka. Leur amour a pris racine en 2005, se déployant au rythme des saisons, devenant plus solide et plus mature avec les années. Puis en 2012, c’est la grande demande, préparée en secret par Dominic pour une Audrey qui en a rosit de plaisir!

C’est Linda Roméo, de Lovely Peonies, qui a eu le privilège de croquer sur le vif les images de cette incroyable journée, où les Hommes et la Nature s’étaient faits tout beaux.

Est-ce qu’il n’y a pas décor plus enchanteur? Ces portraits en pleine nature sont mes favoris de la série! L’allure très glamour des mariés (helloooo jolie voilette!) nous ferait presque croire qu’on est en pleine campagne anglaise quelque part dans les années 40. Quand on sait que les amoureux y ont vécu pendant 3 ans, on comprend pourquoi ils ont craqué pour l’endroit!

Durant la soirée, une surprise de taille attendait les invités (Guy Mongrain, sort de ce corps!): dans un mouvement que j’imagine flamboyant, Audrey a retiré le bas de sa robe pour entamer avec Dominic un tango argentin enflammé, qui a certainement fait augmenté la température de la pièce de quelques degrés!

Nos meilleurs vœux de bonheur à Audrey et Dominic, je vous souhaite de récolter l’amour en abondance!

Cérémonie: Église de Baie-St-Paul / Réception: Hôtel La Ferme / Photographe: Linda Roméo – Lovely Peonies / Invitations:  Ensemble d’invitations acheté chez Omer DeSerres, bonifié par les mariés / Décor: DX Design / Fleurs: Fleuriste Céline / Robe de la mariée: France B. Pronuptia, Elianna Moore collection 2013/ Chaussures de la mariée: David’s Bridal / Bijoux et accessoires de la mariée: Bijouterie Pierlyn (bracelet de perles), Dominique Levesque Bridal (bracelet de strass et boucles d’oreilles), France B. Pronuptia (collier, voilette et voile cathédrale) / Maquillage: Mélanie Lalonde, Shiseido / Coiffure: Salon de coiffure Marilyn / Costume du marié: Senso Uomo / Alliances: Bijouterie Pierlyn / Robes des demoiselles d’honneur: Mia Bridal Company, Noir by Lazaro / Traiteur: Hôtel La Ferme / Table de douceurs: Miss Gâteau (cupcakes) et Pâtisserie Lilou (macarons et cake-pops) / Bar à bonbons: sœur de la mariée / Locations: K par K / Photobooth: Deluxe Photobooth / DJ: Michaël Bourget, Concert Plus / Vidéaste: Olivier Turcotte, Coolgray Productions / Chorégraphie des mariés – tango argentin: École de danse Guylain Cyr


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *