Let them eat cake!

15 juillet 2014 6

Que celle qui n’a jamais rêvé d’être une princesse lève la main! Vous, les Néfertiti, les Sissi, les Grace de Monaco et autres Kate Middleton de la blogosphère, manifestez-vous! Suis-je la seule qui appréciait le temps où les vendeurs de chaussures vous enfilaient les escarpins aux pieds, façon Cendrillon? Dites-moi qu’il vous arrive aussi de vous demander de quoi vous auriez l’air avec une perruque blanche très 18e siècle durant un shampoing bien moussant? Avouez que vous avez toujours su que votre Prince viendrait un jour vous chercher sur sa blanche monture pour vous emmener dans son royaume enchanté, où vous vivrez d’amour et d’eau fraîche pour le reste de votre vie? (Non, ne l’avouez pas. Tout le monde vous dira que vous avez des attentes irréalistes par rapport aux relations amoureuses. Party Poopers!)

J’assume mon obsession pour les rangs de perles, les jolies boucles et les froufrous ultra féminins. Appelez-moi Votre Altesse, aujourd’hui je me sens comme Marie-Antoinette, période pré-guillotine. D’accord, la jeune épouse de Louis XVI n’aurait certainement pas gagné le Prix Nobel de la paix pour son grand humanisme, mais ce qu’elle avait du style! Fêtes sublimes, bals masqués haut en couleurs, soirées décadentes dans les jardins du Palais… Future mariée, vous avez aussi un penchant pour cette époque mais ne pouvez puiser dans les coffres de l’État pour couvrir de feuilles d’or votre salle de réception ou faire venir une pleine cargaison de tulipes exactement de la même couleur que la robe de vos demoiselles d’honneur? Offrez-moi un titre de noblesse (ou du moins un petit château dans la Loire), j’ai pour vous une alternatives moins onéreuse… mais néanmoins délicieuse!

tumblr_mi6ejyNrK21qiyullo1_500

Laissez-moi vous présenter Claudine Verstraelen, pâtissière, designer et charmante propriétaire de Sweet Couture, dont les œuvres sucrées semblent tout droit sorties d’une maison de haute couture tant elles sont somptueuses. Fascinée par la mode et par l’époque victorienne, ses techniques minutieuses, apprises auprès d’Isabelle Loiacono et de Lori Huchinson, lui permettent de reproduire les textures complexes de dentelle, les dorures et les ornementations propres au style baroque et rococo. Je crois qu’elle aurait d’ailleurs pu prétendre au titre de pâtissière officielle de Versailles! L’atelier confectionne des biscuits, des cupcakes et des gâteaux qui portent tous la signature unique de Claudine et qui ont sur moi le même effet que les rivières de diamants: j’ouvre grand les yeux et je salive un peu.

Le prix des gâteaux de mariage débute à 200$ et comprend une consultation, un croquis et une dégustation (c’est épuisant la vie d’une souveraine!) L’imagination de Claudine est sans limite, et sa grande force est de créer pour vous des pièces entièrement sur mesure. Vous avez vu un gâteau qui vous inspire? Elle pourra bien sûr intégrer certains des éléments de ce dernier pour que le résultat final soit vraiment à votre image. Nuances pastel, cascades de fleurs, fioritures sculptées, camées et silhouettes parsèment les créations de cette artiste culinaire, pour le plus grand plaisir de nos yeux et de nos papilles! Non mais, déguster de l’or, c’est pas le summum du luxe, ça?

Il va de soi que chaque princesse mérite ce qu’il y a de mieux et les pâtisseries de chez Sweet Couture sont absolument parfaites pour les gourmandes… royales!

Sweet Couture, 514-969-1409, info@sweetcouture.biz


6 commentaires

  • mlleartsy

    15 juillet 2014 à 9 h 36 min

    Claudine a un talent fou!! Je suis tombe en amour avec ses magnifiques gateaux a sa rencontre en janvier! Un gros coup de coeur pour moi!!

    Écrire une réponse

    • Foudamour

      16 juillet 2014 à 7 h 27 min

      Bien d’accord avec toi Mlle Artsy! Et la designer est aussi sweet que ses gâteaux!

      Écrire une réponse

  • veroniquem

    21 juillet 2014 à 14 h 09 min

    C’est tellement beau.
    Tellement pas mon genre (je pourrais juste pas m’amener à manger ces beautés!)
    Et POW le gif animé haha. 🙂

    Écrire une réponse

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *