Street, food & love

Les meilleures soirées sont souvent celles qu’on improvise: quelques appels lancés aux amis un samedi après-midi d’été peuvent mener à un BBQ mémorable. Un 5 à 7 entre copines en plein milieu de semaine peut se transformer en une nuit de folies. Un party d’anniversaire où on se rend un peu à reculons peut vous valoir de rencontrer l’amour de votre vie… Il y a quelque chose de magique dans l’inconnu, dans le fait de se laisser porter par les événements, dans le lâcher prise. L’improvisation est probablement la dernière chose qu’on souhaite pour son mariage, (sérieusement, n’essayez pas cela à la maison sans faire appel à une professionnelle du mariage qui pourra prendre tout le stress sur ses épaules!) mais pourquoi ne pas s’inspirer de la simplicité, de la convivialité et de l’esprit bon-vivant de ces soirées inoubliables pour se faire un mariage à notre image, parfaitement imparfait!

C’est l’idée folle que la photographe Isabelle Paille m’a proposée au printemps dernier et que j’ai acceptée comme un défi: elle voulait créer un mariage de ruelle, avec une grande tablée d’amis qui parlent fort et qui rient beaucoup, de la nourriture qui tache les doigts, de la musique jazzée, du vin et une sorte de débordement joyeux, caractéristique de ce qui n’a pas été trop planifié. Évidemment, c’est une illusion: je n’ai pas besoin de vous dire le nombre d’heures de préparation qu’il nous a fallu pour réunir tout ce beau monde, pour planifier l’horaire, coordonner les livraisons et les retours, sans parler du photoshoot lui-même, où nous avons travaillé près de 12 heures pour donner vie à notre vision. Mais chaque seconde en valait la peine et je suis très fière aujourd’hui de vous montrer le fruit de notre belle collaboration et le travail exceptionnel de tous ceux qui nous ont suivi dans notre folie, à commencer par la merveilleuse Emilie Iggiotti, la 2e photographe de la journée. (Ça, c’est comme de dire que tu as mangé au Toqué! et que tu as pris ton dessert chez Patrice Pâtissier #onlythebest)

Nous avons eu un coup de foudre pour le Grumman 78, avec son décor hétéroclite, son environnement industriel, son coin terrasse, logé entre 2 buildings en briques, qui pouvait se faire passer pour une ruelle et son camion de rue emblématique. Le chef Marc-André Leclerc a fini de nous séduire en nous proposant des plats à partager simples, savoureux et plein d’originalité, qui ont fait la réputation du restaurant. Si deux foodies qui aiment faire la fête se mariaient, ça pourrait tout à fait avoir l’air de ça! Le filon gourmand s’est poursuivi à travers plusieurs éléments du décor: des radis dans les boutonnières, des citrons dans le bouquet de la mariée, des fines herbes en pot sur les tables et des tonnes de bouteilles de vin en guise de chandelier. Le dessert quand à lui était carrément cochon: les beignes de Léchés Desserts sont rien de moins que décadents!

Mon moment préféré de la journée? La première danse  des « mariés » dans cette ruelle imaginée, au son de la musique jazz de l’excellent Trio Rousso. Quelques minutes où le temps s’est arrêté et où les mannequins, amoureux dans la vie et sur le point de se dire oui pour vrai en 2016, m’ont rappelé pourquoi j’aime tant ce métier: pour créer ces instants magiques où deux personnes existent uniquement l’un pour l’autre.

Si pour certains le bonheur est dans le pré, pour nous, le bonheur de cette journée était carrément dans la rue! De la bonne bouffe, des amis et de l’amour, c’est finalement tout ce que ça prend pour un mariage réussi! Je voudrais remercier tous les précieux collaborateurs qui ont participé à ce créatif, rien de tout cela n’aurait été possible sans leur immense talent et leur générosité! Pour vous prouver que c’était vraiment la fête, je vous laisse avec la capsule vidéo tournée par Ania, fée des images et proprio de Luve Films.

Photographe, stylisme et concept: Isabelle Paille (assistée de Cloé Jourdain) / 2e photographe: Emilie Iggiotti / Planification et coordination: foudamour / Lieu et traiteur: Grumman 78 / Fleurs et Papeterie: Fleurs et Confettis Robes: Christianne Brunelle Couture / Bijoux: Eugénie Bee / Maquillage: David Vincent, Lise Watier cosmétiques / Coiffure: Joël Gagné, Joël Gagné Coiffeur / Vêtements des demoiselles d’honneur: Simons / Vêtements des garçons d’honneur: Frank & Oak / Mobilier, linge de table, vaisselle, verrerie et ustensiles: Sofa to Go / Musiciens: Trio Rousso / Cinématographie: Luve films  Gâteau: Gâteaux Shoppe / Beignes: Léché Desserts /  Mannequins: Marie-Pier, Erick, Marianne, Isabelle, David,  Marc-Olivier, Simon & Charlou

Quatre saisons dans le désordre

Est-ce qu’un mariage doit obligatoirement se faire en été, en pleine canicule, alors que les moustiques se gaveront au moins autant que vos invités et que les effets du gin & tonic seront multipliés par trois à cause du soleil? Ne vous méprenez pas, j’adoooooore l’été et c’est un moment merveilleux pour célébrer un événement aussi important, mais j’ai envie d’attirer votre attention sur les 3 autres saisons que nous avons au Québec et qui peuvent être tout aussi appropriées pour le plus beau jour de votre vie!

Kyle Michelle Weddings | Brinton Studios
Megan Chase Photography | Leezett Photography

Je vous invite à découvrir mon article paru sur le blogue Le Germain qui vous explique les avantages et les inconvénients d’organiser son mariage selon les saisons. Peut-être voudrez vous également lire mon article sur les 10 points importants à considérer pour le choix d’une salle de mariage? Tant qu’à prendre une petite pause bien méritée…

Bonne lecture!