Wonder(ful) Women

Hier, j’ai vu passé sur mon fil de nouvelles Facebook qu’une amie célébrait le 10ième anniversaire de son entreprise. Une décennie! Dix années à se demander si on aura de quoi payer son loyer, à faire sa comptabilité, à être le vendeur/webmestre/directeur des ressources humaines/président/réceptionniste de sa compagnie. Dix années à chercher comment se renouveler, à être totalement libre de ses horaires, à savourer ses succès et à tenter de tirer des leçons de ses échecs. Dix années à conjuguer les différentes facettes de sa vie personnelle, professionnelle, sociale, amoureuse et familiale. Et certainement à se dire que c’était la meilleure décision de notre vie! Sur leur tout nouveau-tout beau site web, mon amie et son acolyte se transforment en super-héros de la traduction (oui Audrey, c’est de Fusion Traductions dont je parle!) et le concept m’a bien fait sourire parce que pour moi, c’est un peu ça un entrepreneur: quelqu’un qui découvre ses super-pouvoirs et décide de s’en servir pour changer le monde, à sa façon.

Le 1er mai, cela fera exactement 3 mois que j’ai troqué mon tailleur « veston-jupe crayon » d’employée pour le suit moulant et la cape d’une wonder woman de l’entrepreneuriat (mais oui, c’est une métaphore! Vous ne pensiez pas vraiment que je me promenais toute la journée en one-piece de lycra?) Je vous l’accorde, je ne sauve pas des vies et je n’arrête pas de méchants, mais j’aime me dire qu’à quelque part, je fais une petite différence… Je me rends compte que j’ai dans mon entourage tout plein de ces femmes extraordinaires qui n’ont (presque) pas hésité à sauter dans le vide pour dévoiler au monde leurs super-pouvoirs, et j’aimerais leur dédier cet article! Ania, Annick, Ariane, Audrey, Carmel, Caroline, Charlotte, Claudine, Clotilde, Constance, Cynthia, Emilie, Irène, Isabelle M., Isabelle P.,  Joy, Julie, Katayoun, Laurie, Linda, Lydiane, Magalie, Marie-Claude, Marie-Eve M., Marie-Eve S., Stéphanie, Sophie, Rachel, Zarah et toutes les autres: YOU ROCK!!

Et parce que j’ai de la suite dans les idées (une autre de mes armes secrètes, attention!) je me suis dit pourquoi ne pas rendre hommage à des femmes admirables et présenter des robes de mariée qui leur iraient à merveille, parce clairement conçues pour les wonder women de ce monde? En plus, ce sera l’une des grandes tendances pour l’an prochain, je vous le jure! (oh oui. Je suis un peu devin, aussi…) Mesdames et Messieurs, après ce long préambule… voici l’élégante et très gameofthronesque cape nuptiale!

via the pretty blog
Etsy
Hey Wedding Lady / Tessa Kim
Junebug weddings
peaches & mint
One Fab Day

Même si la cape semble vivre une crise identitaire et hésiter à être pleinement un manteau, une traîne, un voile ou un châle, on lui pardonne parce qu’elle est vraiment très jolie et passe-partout. Elle s’adaptera à tous les styles de mariée et de mariages, que vous soyez romantique ou minimaliste, hiver ou été, médiévale ou fifties. On en voit en fourrure, en laine, en dentelle ou en soie, avec des perles délicates ou des franges à gogo. Certaines vont préférer la cape très longue à l’arrière, d’autres vont choisir la capeline un peu plus courte mais qui couvre la gorge. Peu importe la façon dont vous la portez, cette tendance a un petit quelque chose de magique et rappelle les univers de contes de fées et de royaumes enchantés.

Reformation
The wedding scoop
Weddingbells
Chic Vintage Bride
Martha Stewart Weddings
Grace Loves Lace
The CHICago Life Blog
Brides
Style Me Pretty
Southern Weddings
Paper & Lace

Futures mariées, vous savez que vous avez le droit de porter la cape même si vous n’êtes pas travailleuse autonome, Présidente de votre propre compagnie ou entrepreneure en série, right? Que vous soyez maman à la maison, que vous punchiez à 9 h et 17 h tous les jours, que vous passiez quelques heures à faire du bénévolat chaque semaine ou que vous bûchiez encore sur les bancs d’école pour en apprendre toujours plus, je suis certaine qu’une super-héroïne sommeille aussi au fond de vous. Vous êtes aussi des battantes. Go on, kick some ass!

Visitez notre tableau Pinterest pour d’autres belles inspirations!

 

Secrets d’alcôve

Il y a des films qu’on peut voir 8 fois. Des épisodes de notre série télé préférée qu’on ne se lasse pas de regarder. Des chansons qu’on peut écouter en boucle jusqu’à rendre notre entourage dingue. Il y a aussi des livres qui sont pour nous comme un pèlerinage, des histoires qu’on a envie (et besoin!) d’entendre, dans lesquelles on veut continuellement se replonger. Avez-vous une idée du livre qui produit sur moi cet effet? Un indice: oui, il y est question de mariage et d’amour! Mais oubliez la chicklit et les séries en 12 volumes par contre, je suis très classiques en matière de littérature: il s’agit des Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos. Un roman machiavélique publié en 1782, un échange épistolaire épique entre des personnages perfides et manipulateurs, une histoire de sexe et de pouvoir version siècle des Lumières. C’est intelligent, actuel et c’est écrit avec une telle virtuosité que j’en suis chaque fois étourdie. Pour savoir si je viens de lire le livre, c’est facile: j’utilise soudainement le passé simple et le subjonctif imparfait! Avouez que «Salut, on se voit ce soir?» n’a pas le même pouvoir évocateur que «Monsieur, oserais-je espérer que vous fussiez enclin à me rendre visite en cette douce soirée?»

J’ai récemment découvert un endroit qui m’a titillé la fibre littéraire et qui a instantanément gagné mon cœur de blogueuse: le Boudoir 1861, la nouvelle boutique pour la future mariée qui aime le tulle et les dentelles, mais qui n’a pas nécessairement le budget vêtements de la Marquise de Merteuil. Chaque détail de cet espace vous fera sentir comme une reine: le décor romantique tout en pastel, les rideaux de velours des cabines d’essayage, le chatoiement des bijoux vintage, le frou-frou soyeux des robes qu’on enfile…

Situé au 3668, boulevard St-Laurent, le Boudoir est discrètement niché entre ses boutiques sœurs, 1861 et La Petite Garçonne. Vous devrez gravir un long escalier avant de franchir les portes de ce salon hautement féminin, qui donne envie de boire du champagne au lit et de manger paresseusement des macarons, un aspect à considérer si vous devez amener bébé, poussette et les 2 tonnes d’équipement nécessaire à la survie d’un enfant en déplacement. «Depuis aussi longtemps que je me souvienne, la mode a été une passion pour moi. Participer au processus de sélection afin de trouver la robe parfaite pour chacune de nos clientes signifie beaucoup pour nous ! », partage Castle Ho, propriétaire et visionnaire de la chaîne 1861. Les robes et les accessoires sont sélectionnés avec soin par Castle et si cette dernière souhaite intégrer à la collection des pièces de créateurs montréalais et canadiens (Jordan de Ruiter et Arti Gogna, entre autres) elle a surtout le souci d’offrir à la future mariée et à sa suite des options abordables qui suivent les toutes dernières tendances mode. Le style est résolument vintage, à la fois bohémien, moderne, fluide et hyper féminin. Mesdames, on peut déjà vous dire que le crop top (dont on vous parlait ici) et la jupe de tulle seront populaires cet été! Le prix des robes varie entre 80$ et 800$, une excellente raison pour ne pas avoir à se limiter à une seule! Voici quelques images de la première campagne, réalisées par la photographe Emily Soto.

Pour le moment, il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous pour vous rendre à la boutique et faire des essayages, mais cela veut aussi dire qu’il pourrait y avoir foule et pas tellement de place pour asseoir vos 6 demoiselles d’honneur, votre mère et votre belle-mère si vous y allez un samedi après-midi. Sachez également que boudoir 1861 n’offre pas de service de retouches.

Parions que cette nouvelle boutique deviendra vite un lieu où vous voudrez retourner souvent, que vous soyez une future mariée, une demoiselle d’honneur-qui-en-est-à-son-8ième-mariage-en-trois-ans ou simplement une jeune femme qui a une vie de jet-setteuse et un grand besoin de robes de soirée! Un nouveau classique est né!

Boudoir 1861, 3668 boulevard Saint-Laurent, Montréal, QC, H2X 2V4, 514 903-6118