Lettres d'amour

10 mars 2015 0

En 2015, recevoir une déclaration d’amour par écrit peut ressembler à cela: t bel. je tm ♥.

Il y a en plus de fortes chances pour que ça soit par texto. Traitez-moi de dinosaure si vous voulez, mais je suis affreusement nostalgique du temps où on achetait du beau papier, qu’on le parfumait légèrement, qu’on passait des heures à composer un texte brûlant d’amour, qu’on le recopiait 3 fois parce qu’on faisait des erreurs et qu’on attendait en trépignant d’impatience de recevoir en retour ces mots qu’on allait apprendre par cœur à force de les lire. Aujourd’hui, on fait part de nos sentiments en 140 caractères et on ne voit pas ce qu’il y a de mal à utiliser le même moyen de communication pour dire à notre chéri qu’on va avoir 10 minutes de retard ou pour lui signifier qu’il nous manque terriblement. C’est certain, c’est plus rapide et ô combien pratique, mais tabarnouche que ça manque d’humanité! On veut des larmes, des taches d’encre, des petites ratures! Des lignes qui montent ou qui descendent, des points en forme de cœur sur les «i» et des barres qui frisent sur les «t»! Une vraie lettre écrite avec un vrai crayon, c’est-tu trop demander?

Pour faire un pied de nez à toutes ces technologies, j’ai eu envie de vous présenter quelqu’un qui gagne sa vie avec sa plume (c’est le cas de le dire!) et qui pratique la calligraphie moderne, un art largement répandu aux États-Unis et qui commence à prendre de l’ampleur ici depuis quelques années. Pour cela, il faut certainement remercier Joy Deneen, une artiste et calligraphe native de la Californie qui est aussi sweet que talentueuse, qui a fondé en 2013 imaginejoy calligraphy et qui est rapidement devenue LA référence en matière de calligraphie moderne au Québec. J’ai eu l’immense plaisir de la rencontrer afin de discuter de ce qui est pour elle plus qu’un travail, mais une véritable passion!

foudamour: Joy, qu’est-ce qui t’a amené à pratiquer la calligraphie?

Joy: Tout a commencé par un cadeau de Noël. Depuis toute petite, j’admirais la calligraphie parfaite de mon père et de ma tante et je me disais que cela pourrait peut-être devenir pour moi un bon un passe-temps. Je m’étais procuré un ensemble d’écriture de qualité douteuse et mon frère a dû remarqué que le stylo me donnait quelques difficultés parce qu’au matin du 25 décembre 2009, il m’a offert un coffret contenant un assortiment de plumes, une bouteille d’encre et une copie du livre de Lisa Engelbrecht Modern Calligraphy & Hand Lettering. Ce fût un coup de foudre instantané! J’ai ensuite été surprise de découvrir dans la section «ressources» du livre qu’il existait à Los Angeles une société des calligraphes (en fait, je ne savais même pas qu’une telle société pouvait exister, encore moins à quelques pas de chez moi!). Au retour des vacances, j’ai rejoint la société et j’ai plongé tête première dans cet univers jusqu’ alors inconnu pour moi. Je ne l’ai pas regretté une minute depuis!

f: La calligraphie n’était pas nécessairement un choix de carrière, que faisais-tu avant de fonder ton entreprise?

J: L’art et la création ont toujours été importants dans ma vie, mais je suis aussi quelqu’un d’assez terre à terre. J’ai d’abord obtenu une maîtrise en production et histoire du théâtre puis je me suis spécialisée en maquillage et en effets spéciaux. J’ai travaillé pendant un moment pour MAC, mais à un certain moment, l’insécurité financière et le besoin de stabilité m’ont fait accepté un poste dans une banque, à mille lieux de ce que je faisais avant. Je croyais faire ce boulot un an ou deux… mais j’y suis restée 6 ans! Quand j’ai découvert la calligraphie, j’ai commencé à accepter des commandes, ce qui me permettait à la fois d’exprimer ma créativité, tout en étant assurée de pouvoir payer mon loyer.

f: Tu habites Montréal depuis peu, qu’est-ce qui a motivé ton choix, toi qui vient du sud de la Californie, là où il fait beau et chaud toute l’année?

J: Je suis déménagée en Montréal en avril 2013, alors que mon mari Michael venait d’obtenir un poste ici. Nous étions mariés depuis 6 mois lorsqu’il a eu cette offre et le timing était parfait dans nos vies pour cette nouvelle aventure. J’ai eu le sentiment qu’il était temps pour moi de me lancer à fond dans mon entreprise; j’ai donc quitté la banque et fait le grand saut. Nous adorons notre ville pour sa culture effervescente, sa gastronomie et ce merveilleux concept, tout nouveau pour nous, de quatre saisons bien distinctes!

f: Selon toi, qu’est-ce qui explique le regain de popularité de la calligraphie?

J: Je pense que le phénomène est attribuable au mouvement DIY et à la résurgence de l’objet artisanal, du fait-main. Nous sommes saturés d’images numériques, et je remarque que les gens ont envie d’apprendre un art qui les éloigne de leurs écrans et leur permet de créer quelque chose de leurs propres mains. En même temps, tout le monde a envie de partager son travail sur les réseaux sociaux. Depuis 2011, les comptes reliés à la calligraphie explosent littéralement sur Instagram, ce qui a certainement inspiré plusieurs personnes à prendre des cours et à participer à des ateliers.

f: Joy, quand on voit l’élégance et la beauté de ton travail, on s’imagine bien pourquoi les mariés ont recours à tes services pour leurs invitations ou pour tous les autres jolis détails d’écriture. Mais à part pour l’univers du mariage, quelles sont les autres possibilités de travail pour les calligraphes?

J: Il y en a plusieurs! On peut penser à la rédaction de certificats, de diplômes, de cartes de souhaits, à la création de logos ou de tattoos, d’accessoires de cinéma, d’enseignes de restaurant ou de menus, de cartes géographiques ou d’affiches sur mesure (citations, poésie, paroles de chansons, etc.). Plusieurs calligraphes possèdent également des talents connexes et pratiquent le dessin, l’aquarelle, la dorure, l’enluminure ou la gravure, ce qui leur permet d’être polyvalents.

f: Quelle est la chose la plus étrange ou originale sur laquelle tu as eu à écrire?

J: J’ai fait un shooting créatif avec Scénario Idéal et Catherine Giroux dans lequel j’ai écrit sur un bon nombre de prunes appétissantes à la peau délicate! J’adore écrire sur des surfaces uniques, alors je suis heureuse que les filles aient été ouvertes à mon idée folle. J’ai aussi travaillé sur un superbe gâteau de Luisa Galuppo, les images devraient paraître sous peu!

Envie de vous essayer à la calligraphie moderne? Sachez que Joy offrira des cours aux débutants ce printemps à Montréal. Pour en avoir moi-même fait l’expérience, je peux vous le recommander chaudement! Vous n’avez qu’à vous inscrire à son infolettre pour être avisé des dates et de l’endroit. Des séances privées et des ateliers de week-end sont également disponibles! Et si vous ne pensez pas avoir le talent requis pour exécuter d’aussi jolies lettres, vous pourrez toujours visiter sa boutique en ligne, qui ouvrira le 30 mars prochain.

En attendant, je vous lance un défi: Écrire à la main, de votre plus belle écriture, un mot d’amour à une personne qui vous est chère et le glisser dans son sac à lunch, sous son oreiller ou sa boîte aux lettres, juste pour le plaisir de lui faire plaisir!

Crédits photos: Emilie Iggiotti I Lisa Renault I Bonnallie Brodeur I UPPERCASE I Catherine Giroux

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *