Secrets d’alcôve

8 mars 2016 0

Il y a des films qu’on peut voir 8 fois. Des épisodes de notre série télé préférée qu’on ne se lasse pas de regarder. Des chansons qu’on peut écouter en boucle jusqu’à rendre notre entourage dingue. Il y a aussi des livres qui sont pour nous comme un pèlerinage, des histoires qu’on a envie (et besoin!) d’entendre, dans lesquelles on veut continuellement se replonger. Avez-vous une idée du livre qui produit sur moi cet effet? Un indice: oui, il y est question de mariage et d’amour! Mais oubliez la chicklit et les séries en 12 volumes par contre, je suis très classiques en matière de littérature: il s’agit des Liaisons Dangereuses de Choderlos de Laclos. Un roman machiavélique publié en 1782, un échange épistolaire épique entre des personnages perfides et manipulateurs, une histoire de sexe et de pouvoir version siècle des Lumières. C’est intelligent, actuel et c’est écrit avec une telle virtuosité que j’en suis chaque fois étourdie. Pour savoir si je viens de lire le livre, c’est facile: j’utilise soudainement le passé simple et le subjonctif imparfait! Avouez que «Salut, on se voit ce soir?» n’a pas le même pouvoir évocateur que «Monsieur, oserais-je espérer que vous fussiez enclin à me rendre visite en cette douce soirée?»

J’ai récemment découvert un endroit qui m’a titillé la fibre littéraire et qui a instantanément gagné mon cœur de blogueuse: le Boudoir 1861, la nouvelle boutique pour la future mariée qui aime le tulle et les dentelles, mais qui n’a pas nécessairement le budget vêtements de la Marquise de Merteuil. Chaque détail de cet espace vous fera sentir comme une reine: le décor romantique tout en pastel, les rideaux de velours des cabines d’essayage, le chatoiement des bijoux vintage, le frou-frou soyeux des robes qu’on enfile…

Situé au 3668, boulevard St-Laurent, le Boudoir est discrètement niché entre ses boutiques sœurs, 1861 et La Petite Garçonne. Vous devrez gravir un long escalier avant de franchir les portes de ce salon hautement féminin, qui donne envie de boire du champagne au lit et de manger paresseusement des macarons, un aspect à considérer si vous devez amener bébé, poussette et les 2 tonnes d’équipement nécessaire à la survie d’un enfant en déplacement. «Depuis aussi longtemps que je me souvienne, la mode a été une passion pour moi. Participer au processus de sélection afin de trouver la robe parfaite pour chacune de nos clientes signifie beaucoup pour nous ! », partage Castle Ho, propriétaire et visionnaire de la chaîne 1861. Les robes et les accessoires sont sélectionnés avec soin par Castle et si cette dernière souhaite intégrer à la collection des pièces de créateurs montréalais et canadiens (Jordan de Ruiter et Arti Gogna, entre autres) elle a surtout le souci d’offrir à la future mariée et à sa suite des options abordables qui suivent les toutes dernières tendances mode. Le style est résolument vintage, à la fois bohémien, moderne, fluide et hyper féminin. Mesdames, on peut déjà vous dire que le crop top (dont on vous parlait ici) et la jupe de tulle seront populaires cet été! Le prix des robes varie entre 80$ et 800$, une excellente raison pour ne pas avoir à se limiter à une seule! Voici quelques images de la première campagne, réalisées par la photographe Emily Soto.

Pour le moment, il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous pour vous rendre à la boutique et faire des essayages, mais cela veut aussi dire qu’il pourrait y avoir foule et pas tellement de place pour asseoir vos 6 demoiselles d’honneur, votre mère et votre belle-mère si vous y allez un samedi après-midi. Sachez également que boudoir 1861 n’offre pas de service de retouches.

Parions que cette nouvelle boutique deviendra vite un lieu où vous voudrez retourner souvent, que vous soyez une future mariée, une demoiselle d’honneur-qui-en-est-à-son-8ième-mariage-en-trois-ans ou simplement une jeune femme qui a une vie de jet-setteuse et un grand besoin de robes de soirée! Un nouveau classique est né!

Boudoir 1861, 3668 boulevard Saint-Laurent, Montréal, QC, H2X 2V4, 514 903-6118

 


Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *